Sa mère désapprouve la relation quand elle l'apprend.

Guy épouse Madeleine et tous deux ont un fils, François.

Guy devient propriétaire d'une station-service grâce à son héritage.

Les dirigeants de la Fox, convaincus que le film ne va connaître aucun succès commercial, veulent qu'il soit d'abord diffusé en province.

Mag Bodard devra se battre et convaincre le réseau Publicis de programmer Les Parapluies à Paris du réalisateur.

Camille Taboulay reproduit des documents qui témoignent d'au moins quatre étapes d'écriture des Parapluies entre 1961 et 1963 : continuité des séquences, récit romancé, scénario dialogué et enfin construction du film, qui s'inscrit .

Sur la base du succès médiocre des comédies musicales hollywoodiennes dans l'Hexagone, les producteurs sont convaincus que ce genre n'est pas fait pour le public français, à l'exception des films à chanson portés par une vedette.En échange, Lazareff leur produit un reportage sur le tournage du Jour le plus long dans son émission Cinq colonnes à la une.L'argent manquant est trouvé grâce à l'avance sur recettes, des financements de l'Allemagne (qui demanderont en échange que l'actrice Ellen Farner joue le rôle de Madeleine) et des emprunts de la société de Mag Bodard.Dans les premiers brouillons, le cadre est un magasin de disques ou de gants.Le titre définitif est trouvé en novembre 1961, alors que le réalisateur et Michel Legrand travaillent à élaborer la musique.Il associe, d'une part des partis pris irréalistes totalement assumés d'un film (dialogues intégralement chantés, décors aux couleurs saturées accordées aux tenues des personnages) ; d'autre part un souci de rendre compte des réalités économiques, sociales et politiques notamment en datant précisément les parties du film.